DES MODULES RADIO POUR OBJETS CONNECTÉS À 20 CENTS…

10 octobre 2017

IOT LOW POWER, LOW COST… DEPUIS SA CRÉATION, SIGFOX CHERCHE À FAIRE BAISSER LE PRIX DE LA CONNECTIVITÉ ET DES COMPOSANTS PERMETTANT DE RENDRE LES OBJETS COMMUNICANTS.

Pour sa première Sigfox World IoT Expo, l’opérateur du réseau mondial dédié aux objets connectés a dévoilé qu’il planchait sur un design électronique permettant de connecter des objets pour quelques centimes de dollars seulement.

Au départ, un reference design permettant de faire émettre un objet avec un hardware ultra-simplifié. Sigfox -opérationnel au Luxembourg via POST Luxembourg et RMS.lu- compte partager ce design en open source dans les prochaines semaines. Autrement dit, ce sera aux fabricants et à la communauté de développeurs de s’en emparer, s’ils le souhaitent. Avec cette solution, le coût des composants radio ne dépasserait pas les 20 cents, auxquels il faudrait ajouter quelques cents pour une mini-pile. Certains composants pourraient même être imprimés. Cette solution ne serait pas plus chère ni plus compliquée que le hardware de communication de la télécommande d’une porte de garage, par exemple.

Sigfox n’aura qu’à mettre à jour son réseau pour ‘écouter’ ces objets ultra basse consommation et ultra low-power et low-cost. Il a d’ailleurs prévu de lancer un service de connectivité simplifié pour cette catégorie d’objets, baptisé Admiral Ivory -le service de connectivité standard de Sigfox étant renommé Admiral Blue.

Pareille démocratisation ouvre la voie à de nouvelles catégories d’objets connectés et de cas d’usages. Sigfox pense à des objets connectés jetables, par exemple. Il pourrait s’agir d’un système d’alarme conçu pour ne donner l’alerte qu’une seule fois. Voire un bracelet connecté qui enverrait une notification en cas d’exposition trop longue au soleil, un ‘tracker’ jetable lié au partage d’une voiture, un patch connecté de contrôle du glucose…

Un paquet Amazon pourrait par exemple contenir un de ces capteurs. Lorsqu’il a détecté une vibration indiquant qu’il a été ouvert par son destinataire, il envoie un message sur notre réseau, spécifiant qu’il est arrivé à bon port à 16:00 ce 27 septembre 2017. Une information importante pour le géant du e-commerce… Bref, les cas d’applications paraissent infinis.


Facebook LinkedIn Twitter

Actualités